Livres : événements et réactions lecteurs

 « Histoire de Taizé » : rencontres et recensions

Recensions Presse :
Ouest-France 10.1.17 :
(les auteurs) nous racontent cette belle aventure des origines à aujourd’hui.
La Croix 19.1.17 :
Deux mots résument le projet : ouverture et pont.
La Provence 6.12.16
« Redécouvrir le miracle de Taizé »
Chronique
: Taizé, bâtisseur de ponts en Lettonie (Ouest-France 30.12.16)
Rencontre-dédicaces : Librairie Siloë le Baptistère Aix-en-Provence 17 décembre 2016

« Sur les traces du père »  : Dédicaces et débats 

Lire les recensions presse-médias

Paris 4e, cinéma Luminor (Hotel de ville), 20 rue du Temple, 11 mars 11h, Débat autour du film Retour en Algérie, d’Emmanuel Audrain
Lille (59)  18 Mars 2016 17h-19h,  librairie Tirloy 62, rue Esquermoise
Eguilles (13) Les voix auréliennes.
29 février 2016, Centre culturel Georges Duby 18.30
Paris (IIIe) Troisième café (Marais République). 14 novembre, 19.30
 Paris, Mairie du Ve : Forum des écrivains sur la guerre d’Algérie. 13  novembre 2015. Précisions sur le site Espace parisien Histoire Mémoire guerre d’Algérie
Fuveau (13) : Salon des écrivains en Provence (6 septembre) http://www.fuveau.com/Salon2015/Brochure2015.pdf
Cergy-Pontoise (Bouquinades) : 7 juin 2015
Rognes (13) : mardi 28 avril
Abbaye d’Aiguebelle (Drôme) : samedi 25 avril  15h
Marseille : mardi 14 avril 12h Parvis du protestantisme
Vincennes : 26 mars Service historique de la Défense Archives Château de Vincennes. (sur invitations)
Paris : vendredi 6 février 18H30 : IREMMO (Institut de recherche sur la Méditerranée et le Moyen-Orient).

Maghreb des livres  2015affiche2_320 (2)
Sam. 7 et Dim. 8 février 2015, Hôtel de ville de Paris

Le programme du salon

Annecy : Samedi 6 décembre 2014, centre JeanXXIII (colloque Chrétiens de la Méditerranée)
Castres : Samedi 29 novembre  15h, Librairie Coulier
Fuveau : Samedi 22 novembre 10.30, Maison de la presse
Marseille : jeudi 20 novembre 18h30 (débat), église St Ferréol du Vieux Port
Aix-en-Provence : samedi 15 novembre 2014 16h, Librairie de Provence

Texte conférence : Devoir de mémoire, devoir de vérité. Le temps de la réconciliation ?

Quelques réactions parmi l’abondant courrier reçu.

Jean-Pierre D (86)  : Je viens de lire le petit livre de Jean-Claude Escaffit et j’ en suis infiniment remué : transmettez lui mes félicitations pour son travail . Je suis un ancien « appelé » en Algérie où je suis resté 2 ans et malgré cela son livre m’a restitué des détails que je ne connaissais pas ou que j’ avais oubliés. Qu’ il est bon à l’ heure que nous vivons d’ entendre ce message de Fraternité. Merci à vous de diffuser des ouvrages de cohésion sociale comme celui-là.
Myriam C (13) : J’ai lu le livre Jean-Claude Escaffit. Il m’a émue. J’y ai senti un souffle qui fleurait bon l’Evangile  et je rends grâce qu’il ait eu ce courage d’aller ainsi à la rencontre d’une histoire si douloureuse. Mais j’ai aussi compris que comme pour les douleurs de l’enfantement, n’était resté ensuite que le bonheur de la vie. Merci pour ce beau témoignage.
Jean-Marie R (amazon.fr) : Une histoire touchante sur fond de guerre d’Algérie. Des larmes de l’enfant qui a perdu son papa à la guerre aux interrogations de l’adulte… Un chemin vers la mémoire et la vérité, où s’entremêlent les destins croisés des Algériens, Français, Pieds-noirs et Harkis, dans un même battement de coeur loin des clivages habituels et des manichéismes réducteurs. Une aventure singulière et universelle, qui nous parle de valeurs et d’humanité. On ne ressort pas de ce récit comme avant.
Latifa T-G (facebook) : « L’histoire de l’humanité est le récit de notre inaptitude à assimiler ce que les mufleries de l’existence nous infligent à travers les âges » Yasmina Khadra, préfaçant le livre de Jean-Claude Escaffit que je viens de dévorer. En retournant sur les traces de son père tué pendant la guerre d’Algérie et cherchant à comprendre les circonstances mais surtout le rôle joué par ce père officier des Sections Administratives Spécialisées (SAS) dans un coin enclavé de petite Kabylie, Jean-Claude a le cran de courir le risque de le faire tomber de son piédestal. Un livre super touchant ! Merci.